Cinéma, masses et propagande : autour de Kracauer et Benjamin

Colloque international

La publication en 2013 d’une version reconstruite du texte de Siegfried Kracauer Die totalitäre Propaganda (1937-38) a renouvelé la perception que l’on pouvait avoir de cette dimension de son œuvre. Siegfried Kracauer se montre particulièrement sensible à la séduction esthétique du fascisme et à sa mise en scène d’une réalité de substitution, qui est selon lui l’expression d’une fuite en avant nihiliste : la réflexion sur le fascisme est ici étroitement liée à une réflexion sur les médias photographiques envisagés sous l’angle anthropologique.

Organisation : Olivier Agard (Sorbonne Université) et Stephanie Baumann (Université de Valenciennes/Polytechnique Hauts-de-France)

Ici, vous êtes directement connecté au programme (PDF)